Pin
Send
Share
Send


Jéthro et Moïse, comme dans Exode 18, aquarelle de James Tissot

Dans la Bible hébraïque, Jethro (Hébreu: יִתְרוֹ, Yitro; "Son Excellence / Postérité") était le prêtre de Madian et le beau-père de Moïse, qui a abrité Moïse pendant 40 ans après sa fuite d'Egypte. Père de l'épouse de Moïse, Zipporah, Jethro est devenu le grand-père de leurs deux fils, Gershom et Eliezer.

C'est en soignant les troupeaux de Jéthro que Moïse a rencontré Dieu dans le buisson ardent et a reçu son appel pour délivrer Israël de l'oppression égyptienne. Jethro a ensuite visité Moïse dans le désert pendant l'Exode. Là, il a offert des sacrifices au Dieu hébreu Yahweh et a organisé une fête sacrificielle avec Aaron et les anciens d'Israël. Moïse a ensuite accepté les conseils de Jethro concernant la nécessité d'enseigner aux gens les lois de Dieu et d'organiser un système de justice.

Identifié dans le livre des juges comme un kénite, le beau-père de Moïse est également appelé «Reuel» et «Hobab». Dans l'islam, Jethro est connu sous le nom de Shoaib, l'un des prophètes du Coran. Il est également vénéré comme un prophète majeur de la religion druze.

Jethro est très discuté dans la tradition rabbinique, où il est parfois considéré comme un idolâtre repentant mais aussi honoré comme l'un des nombreux prophètes Gentils authentiques. Les érudits modernes pensent que Moïse a peut-être hérité de Jéthro non seulement de bons conseils sur l'administration légale, mais aussi d'importantes traditions spirituelles.

Données bibliques

Moïse défend les filles de Jethro contre un groupe d'hommes midianites.

Le Livre de l'Exode raconte que Moïse est venu à Madian après avoir fui Pharaon à l'âge de 40 ans. Là, il s'est reposé de son voyage dans un puits local. Les sept filles de Jethro sont arrivées pour y abreuver leurs troupeaux, mais des bergers midianites sont rapidement apparus sur les lieux et ont commencé à chasser les femmes. Moïse a défendu les bergères et les a aidées à puiser de l'eau. Les jeunes filles sont ensuite retournées chez le père, identifié ici comme étant Reuel, et ont signalé la gentillesse de Moïse. Jethro a réprimandé les filles pour ne pas avoir offert l'hospitalité appropriée à leur livreur et leur a ordonné de l'inviter à partager un repas avec la famille.

Manquant apparemment d'un fils pour l'aider, Jethro / Reuel a invité Moïse à rester avec lui indéfiniment et lui a rapidement offert sa fille Zipporah en mariage. Moïse a accepté, et Jethro est ainsi devenu le grand-père de Gershom. Moïse a vécu avec Jethro et ses filles tout au long de ses 40 années d'exil. C'est en faisant paître les troupeaux de Jéthro que Moïse a vu le buisson ardent et a gravi la montagne sainte de Horeb, où il a reçu son appel de Dieu (Exode 3: 1). Il a ensuite demandé la permission à Jethro de retourner en Égypte, apparemment dans le but de rendre visite à sa famille restante.

Après que Moïse et les Israélites eurent traversé la mer Rouge, Jethro apprit la nouvelle de la fuite miraculeuse. Moïse a rapidement renvoyé Zipporah à son père, maintenant avec un deuxième fils, Eliezer, bien que l'âge du garçon ne soit pas spécifié. Jethro, Zipporah et les deux garçons sont ensuite venus rendre visite à Moïse dans le désert (Ex. 18). Moïse salua Jéthro avec honneur, s'inclinant par terre devant lui et l'embrassant. Moïse a ensuite raconté à Jéthro tous les miracles faits pour les Israélites par Yahvé. Jethro, se réjouissant, s'est exclamé: "Maintenant, je sais que le Seigneur est plus grand que tous les dieux", et a offert des holocaustes et des sacrifices à Dieu. Jethro a ensuite organisé une fête sacrée, et "Aaron est venu avec tous les anciens d'Israël pour manger du pain avec le beau-père de Moïse en présence de Dieu" (Ex 18: 9).

Jethro a également conseillé à Moïse d'enseigner aux gens les lois de Dieu et de nommer des députés pour les aider à régler les problèmes juridiques et administratifs. "Vous devez être le représentant du peuple devant Dieu et lui soumettre leurs différends", a conseillé Jethro. "Enseignez-leur les décrets et les lois, et montrez-leur la façon de vivre et les devoirs qu'ils doivent accomplir. Mais sélectionnez des hommes capables parmi tous les gens - des hommes qui craignent Dieu, des hommes dignes de confiance qui détestent le gain malhonnête - et les nommer comme fonctionnaires des milliers, des centaines, des années cinquante et des dizaines »(Ex 18: 19-21).

Jethro est présenté ici comme parlant au nom de Dieu, déclarant: "Si vous faites cela, et que Dieu le commande, vous pourrez supporter la pression, et tous ces gens rentreront chez eux satisfaits." Le texte raconte que "Moïse a écouté son beau-père et a fait tout ce qu'il a dit". Après cela, Jethro est retourné dans son propre pays.

Certains commentateurs ont suggéré que le rôle de Jethro était encore plus important que de simplement conseiller Moïse sur l'administration de la justice. Étant donné que Moïse a révélé la loi aux Israélites peu de temps après le départ de Jethro, ils spéculent que Jethro pourrait en fait être la source d'au moins une partie de la tradition juridique juive.

Identité et rôle

Site traditionnel du mont Sinaï (également appelé Horeb), où Yahweh a révélé pour la première fois son identité avec le Dieu d'Abraham, El Shaddai.

Le rôle et l'identité de Jethro ont été très discutés par les érudits bibliques. Ses différents noms sont généralement expliqués en référence à l'hypothèse documentaire, dans laquelle les différentes sources littéraires utilisent des noms différents pour Dieu et les personnages humains impliqués. En outre, le nom "Jethro" est considéré par certains comme constituant un titre, similaire à "Excellence", plutôt qu'un nom. De ce point de vue, Reuel serait un prénom et Jethro un titre. Un troisième nom, Hobab, quant à lui, est parfois identifié comme le beau-père de Moïse, mais à d'autres moments comme son beau-frère.

Un intérêt particulier pour les érudits bibliques est le rôle de Jethro en tant que «prêtre de Madian» et son identification dans Juges 4:11 comme kénite. Les Kenites étaient une tribu cananéenne ou madianite qui s'est affiliée plus tard au moins en partie aux Israélites. Traditionnellement, cette affiliation a commencé avec Jethro et ses descendants.

En tant que prêtre des Kénites vivant à Madian, la question se pose de savoir quelle ou plusieurs divinités Jethro adorait. Le dieu principal El était connu des Cananéens et des Israélites, et le nom Reuel, comme de nombreux noms sémitiques de l'époque, contient la syllabe théophorique el. Le culte d'El par Jethro ne serait donc pas surprenant. Mais Jéthro adorait-il déjà le Dieu hébreu Yahvé avant de rencontrer Moïse? Les érudits bibliques soulignent le fait que Moïse lui-même n'a appris le vrai nom de Dieu (Yahweh) qu'après son séjour à Madian avec Jéthro. Dans l'histoire du buisson ardent, Dieu déclare:

Je suis apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob comme Dieu Tout-Puissant (El Shaddai), mais par mon nom le Seigneur (Yahweh), je ne me suis pas fait connaître d'eux (Exode 6: 3).

Certains suggèrent que Moïse avait d'abord entendu parler de Yahweh par son beau-père et que le repas sacramentel susmentionné que Jethro a partagé avec Aaron et les anciens d'Israël décrit une initiation d'Aaron au culte formel de Yahweh.

La Bible décrit également Jéthro aidant Moïse à organiser un système judiciaire administratif. Dans le même passage, Jethro ordonne à Moïse d'enseigner au peuple les lois de Dieu; et cela se produit avant que Moïse ait reçu dix commandements.

Dans la tradition islamique et druze

Dans l'islam, le beau-père de Moïse est officiellement reconnu comme le prophète Shuˤayb (Shoaib). Il est considéré comme l'arrière-petit-fils d'Abraham par Ésaü (Genèse 36: 4) et a été envoyé comme prophète aux Madianites pour les avertir de mettre fin à leurs mauvaises voies. La mosquée et le tombeau du prophète Shoaib «Jethro» est située près de la ville jordanienne de Mahis.

Les Druzes vénèrent également Jethro comme un grand enseignant, voire comme leur premier prophète. Certains Druzes affirment qu'ils sont les descendants littéraux de Jethro. Leur plus grande célébration annuelle a lieu dans leur version de la tombe de Jethro, près de Tibériade dans le nord d'Israël, qui est leur sanctuaire religieux le plus important.

Tradition rabbinique

Les différents noms de Jethro ont intrigué les rabbins du Talmud. Certains pensaient que son vrai nom était Hobab et que Reuel était son père. D'autres affirment que son vrai nom était «Reuel», l'interprétant comme «l'ami de Dieu». Selon le rabbin Shimon bar Yochai, il avait deux noms, "Hobab" et "Jethro" (Sifre, num. 78). Cependant, l'opinion rabbinique a généralement admis qu'il avait jusqu'à sept noms: «Reuel», «Jether», «Jethro», «Hobab», «Heber», «Keni» et «Putiel».

Selon une tradition rabbinique, Jethro avec Balaam et Job était l'un des trois prophètes Gentils consultés par Pharaon sur la meilleure façon d'éliminer les Israélites. Il a dissuadé le roi égyptien de son dessein et a été récompensé par Dieu en ce que ses descendants, les Réchabites, se sont assis avec le Sanhédrin dans le Temple de Jérusalem (Sanh.106a; Ex. R. i. 12; comp.1 Chron.2): 55). Une autre opinion soutient qu'avant l'Exode, Jéthro et Amalek ont ​​été consultés par Pharaon sur la meilleure façon de tuer les Israélites, et que tous deux lui ont conseillé de jeter les enfants mâles dans le Nil. Cependant, voyant qu'Amalek était exclu de cette vie et de la vie future, Jethro se repentit plus tard (Ex. R. xxvii: 5).

Le rabbin Joshua ben Hananiah et le rabbin Eleazar ha-Moda'i ne sont pas d'accord sur la position de Jethro à Madian. Selon l'un, les mots "kohen Midyan" signifient qu'il était bien le "prêtre de Madian"; mais selon l'autre, il était «prince de Madian» (Mek. l.c .; Ex. R. xxvii. 2). L'opinion selon laquelle Jethro était un prêtre, cependant, est généralement acceptée (Ex. R. i. 35; Tan., Yitro, 5). Il est en outre dit (Ex. R. l.c.) que Jethro s'est rendu compte que l'adoration d'une idole était stupide et a abandonné cette pratique. Les Madianites l'ont donc excommunié, et personne ne voulait garder ses troupeaux. C'est pour cette raison que ses filles ont été obligées de les soigner et ont été maltraitées par les autres bergers.

Que Jéthro soit allé dans le désert pour rencontrer Moïse avant ou après que la Torah ait été donnée, et par conséquent ce qui l'a incité à aller dans le désert, sont également des points controversés parmi les rabbins (Zeb. 116a; Yer. Meg. I. 11 ; Mek. Lc). Selon certains, c'est le don de la Torah qui a inspiré son voyage, alors que pour d'autres, c'est soit la traversée de la mer Rouge en chaussées sèches, soit la chute miraculeuse de la manne. Selon le rabbin Joshua, Moïse a délibérément renvoyé Jethro afin qu'il ne soit pas présent à la révélation de la loi.

Moïse n'est pas sorti seul pour rencontrer son beau-père, mais était accompagné d'Aaron et des 70 anciens d'Israël, afin d'honorer Jethro. Certains disent que même la Shekhinah elle-même est sortie à sa rencontre (Mek. L.c .; Tan., Yitro, 6). Les mots «wa-yiḥad Yitro» (Ex. 18: 9), généralement traduits «et Jethro se réjouit», sont interprétés par certains talmudistes comme «il s'est circoncis». Par un échange des lettres ח avec le ה, l'expression se lirait "wa-yihad", signifiant "il est devenu juif" (Tan., Yitro, 5). D'autres l'interprètent comme "il a senti une piqûre dans sa chair"; c'est-à-dire qu'il regrettait la perte des Égyptiens, ses anciens coreligionnaires.

Jethro savait que Yahweh était plus grand que tous les dieux (Exode 18:11), parce qu'il avait auparavant adoré toutes les idoles du monde (Mek. L.c .; Tan. L.c.). Jethro aurait été le premier à prononcer une bénédiction à Dieu pour les merveilles qu'il a accomplies pour les Israélites (Exode 18:10). Une telle chose n'avait encore été faite ni par Moïse ni par aucun des Israélites (Sanh. L.c .; Mek. L.c.2).

Les références

  • Baskin, Judith Reesa. Les conseillers de Pharaon: Job, Jethro et Balaam dans la tradition rabbinique et patristique. Études judaïques brunes, non. 47. Chico, CA: Scholars Press, 1983. ISBN 9780891306375.
  • Burton, Richard F. Le pays de Madian (revisité) Deux volumes en un. Echo Library, 2006. ISBN 9781406801033.
  • Cowart, John L. Le prêtre de Madian. 1st Books Library, 2001. ISBN 978-0759623613.
  • Dever, William G. Qui étaient les premiers Israélites et d'où venaient-ils? Grand Rapids, MI: Pub William B. Eerdmans. Co, 2003. ISBN 9780802809759.
  • Sawyer, John et David Clines (éd.). "Midian, Moab et Edom: l'histoire et l'archéologie de la fin du bronze et de l'âge du fer en Jordanie et en Arabie du Nord-Ouest." Journal pour l'étude de l'Ancien Testament, supplément, n ° 24. Sheffield Academic Press, 1983. ISBN 9780905774480.
  • Weippert, Manfred. La colonisation des tribus israélites en Palestine; Une étude critique du récent débat universitaire. Studies in Biblical theology, 2d ser., 21. Naperville, Ill: A.R. Allenson, 1971. OCLC 163460.

Cet article incorpore le texte de l'Encyclopédie juive 1901-1906, une publication maintenant dans le domaine public.

Liens externes

Tous les liens ont été récupérés le 4 mai 2018.

Pin
Send
Share
Send