Pin
Send
Share
Send


Max Black (24 février 1909 Bakou, l'actuel Azerbaïdjan de l'Empire russe - 27 août 1988, Ithaca, New York, États-Unis) était un philosophe anglo-américain distingué qui a exercé une influence prépondérante sur la philosophie analytique au milieu du XXe siècle. Il a contribué à la philosophie du langage, à la philosophie des mathématiques, à la science et à la philosophie de l'art. Il a également publié des études sur le travail de philosophes tels que Frege. Sa traduction (avec Peter Geach) des écrits philosophiques publiés par Frege est un texte classique.

La vie

Black est né en Azerbaïdjan mais a grandi à Londres, en Angleterre, où sa famille avait déménagé en 1912, quand Black avait trois ans. Il a étudié les mathématiques au Queens 'College de Cambridge, où il a développé un intérêt pour la philosophie des mathématiques. Russell, Ludwig Wittgenstein, G. E. Moore et Frank P. Ramsey étaient tous à Cambridge à cette époque, et leur influence sur les Noirs a peut-être été considérable.

Il est diplômé en 1930 et a obtenu une bourse pour étudier à Göttingen pendant un an, où il a écrit son premier livre, La nature des mathématiques (Londres, 1933), une exposition de Whitehead et Russell's Principia Mathematica et des développements actuels de la philosophie des mathématiques.

De 1931 à 1936, il a été maître de mathématiques à la Royal Grammar School de Newcastle. Son premier poste universitaire de niveau universitaire a été celui de professeur et de tuteur en mathématiques à l'Institute of Education, Université de Londres, de 1936 jusqu'à son départ pour l'Amérique.

Il a obtenu un doctorat. de l'Université de Londres en 1939, avec une thèse intitulée Théories du positivisme logique. Il a immigré aux États-Unis en 1940 et est devenu citoyen naturalisé en 1948.

Le premier poste de Black en Amérique a été au département de philosophie de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign de 1940 à 1946. Il a rejoint la faculté de l'Université Cornell, Ithaca, NY, en 1946, et est devenu professeur de philosophie Susan Linn Sage en 1954. En 1965, il est devenu le premier directeur de la Société Cornell pour les sciences humaines et a occupé ce poste jusqu'en 1971. En 1971, il est devenu membre du programme Cornell sur la science, la technologie et la société, et chef académique de son unité sur les sciences humaines, la science. et la technologie.

Black a été président de la division orientale de l'American Philosophical Association en 1958, et il a donné des conférences sur la philosophie américaine contemporaine au Japon en 1957 et en Inde en 1962.

L'œuvre philosophique de Black

En plus de son intérêt pour les mathématiques et la philosophie analytique, évident depuis ses premières années à Cambridge, Black avait un large éventail d'intérêts scientifiques. Il avait également un grand respect pour le bon sens, tout comme C.D. Broad, Frank Ramsey et G.E. Moore. L'influence la plus profonde sur lui, cependant, a été l'œuvre de Ludwig Wittgenstein.

La bibliographie complète de Black contient plus de 200 articles. Son premier livre, qui reste utile et important, est un examen de différents comptes des mathématiques: formaliste, logiciste et intuitioniste. Cela l'a amené à étudier Wittgenstein. L'intérêt des Noirs pour le positivisme logique l'a conduit chez Wittgenstein Tractatus, et cela a culminé plus tard dans l'écriture de Black Un compagnon du Tractatus de Wittgenstein, un travail des plus utiles qui donne des informations expositoires sur les principaux sujets et les sources de Wittgenstein ainsi que l'exégèse du texte de Wittgenstein.

Le travail de Black reprend également des éléments importants dans le travail ultérieur de Wittgenstein. Black a affirmé que «la clarification philosophique de la signification est… aussi pratique que l'élimination des taudis et aussi empirique que la médecine». (Garver). Black a conclu que c'est une erreur de penser qu'il existe «des choses telles que des significations à classer» (Garver), une opinion également atteinte par Wittgenstein, qui a ensuite mis l'accent sur les règles. Black a ensuite enquêté sur ce qu'est une règle et comment elle est liée à une déclaration ou à une pratique.

Bien qu'il ne soit pas un constructeur de systèmes, Black a apporté des contributions notables dans un éventail de domaines et de préoccupations: sens, règles, imprécision, choix, métaphore, éducation formelle, cosmologie, sociologie et métaphysique de l'identité. Dans son «L'identité des indiscernables», il a présenté une objection à la loi de Leibniz au moyen d'une hypothèse dans laquelle il conçoit deux sphères distinctes ayant exactement les mêmes propriétés.

Dans son examen de la métaphore, Black a poursuivi l'enquête d'analyse interactive qui avait été donnée par I.A. Richards, selon lequel chaque métaphore comporte deux parties: une idée sous-jacente ou «ténor» et un «véhicule» ou «idée sous le signe de laquelle la première idée est appréhendée». (Reese, 476) Black a utilisé les termes «focus» et «frame» à la place de «véhicule» et «ténor». Selon Black, ces deux-là s'influencent et interagissent l'un avec l'autre.

Black a également écrit des critiques du travail de plusieurs de ses contemporains, notamment Gottlob Frege, Bertrand Russell, John Dewey, Rudolf Carnap, Benjamin Lee Whorf, Alfred Tarski et d'autres.

Les principales préoccupations de Black tout au long de son travail étaient la clarté conceptuelle et l'argument valable. Ses écrits ne s'appuient généralement pas sur une terminologie particulière et ne contiennent pas de jargon ou de terminologie hérités du passé philosophique.

Son frère était l'architecte Sir Misha Black.

Bibliographie

  • Noir, Max. Mises en garde et critiques: essais philosophiques sur le langage, la logique et l'art. Ithaca: Cornell University Press, 1975. ISBN 0801409586
  • Noir, Max. Un compagnon du Tractatus de Wittgenstein. Ithaca NY: Cornell University Press, 1992.
  • Noir, Max. Pensée critique: introduction à la logique et à la méthode scientifique. Englewood Cliffs, NJ: Prentice-Hall, 1952.
  • Black, Max, éd. L'importance de la langue. Ithaca: Cornell University Press, 1962.
  • Noir, Max. Le labyrinthe du langage. New York: Praeger, 1968.
  • Noir, Max. Langage et philosophie; Etudes de méthode. Ithaca: Cornell University Press, 1949.
  • Noir, Max. Marges de précision; Essais en logique et en langage. Ithaca: Cornell University Press, 1970. ISBN 0801406021
  • Noir, Max. "Métaphore." Actes de la Société Aristotélicienne, 55, 1954, p. 273-294.
  • Noir, Max. Modèles et métaphores; Études en langue et philosophie. Ithaca, NY: Cornell University Press, 1962.
  • Black, Max, éd. La moralité de la bourse. Northrop Frye, Stuart Hampshire et Conor Cruise O'Brien, Ithaca, NY: Cornell University Press, 1967.
  • Noir, Max. La nature des mathématiques; Une enquête critique. Londres: Routledge et Kegan Paul, 1965.
  • Noir, Max. Perplexités: choix rationnel, dilemme du prisonnier, métaphore, ambiguïté poétique et autres énigmes. Ithaca: Cornell University Press, 1990. ISBN 0801422302
  • Black, Max, éd. Analyse philosophique: une collection d'essais. Freeport, NY: Books for Libraries Press, 1971. ISBN 083692214X
  • Black, Max, éd. La philosophie en Amérique. Ithaca, NY: Cornell University Press, 1965.
  • Noir, Max. La prévalence de Humbug et autres essais. Ithaca: Cornell University Press, 1983. ISBN 0801415144
  • Noir, Max. Problèmes d'analyse: essais philosophiques. Westport, Conn.: Greenwood Press, 1971. ISBN 0837157404
  • Black, Max, éd. Les théories sociales de Talcott Parsons: un examen critique. Carbondale, IL: Southern Illinois University Press, 1976. ISBN 0809307596
  • Noir, Max. "Imprécision: un exercice d'analyse logique." Philosophie des sciences 4, 1937: 427-455. Réimprimé dans R. Keefe, P. Smith, éd.: L'imprécision: un lecteur, MIT Press 1997. ISBN 978-0262611459
  • Garver, Newton. "Noir, Max", dans L'Encyclopédie de philosophie, vol. 1, Paul Edwards, éd. New York et Londres; Macmillan, 1967.
  • Geach, Peter et Max Black, éd. Traductions des écrits philosophiques de Gottlob Frege. Totowa, NJ: Rowman & Littlefield, 1980. ISBN 0847662861
  • Gombrich, E.H., Julian Hochberg et Max Black. Art, perception et réalité. Baltimore: Johns Hopkins University Press, 1972. ISBN 0801813549
  • Marcus, Ruth Barcan. "Noir, Max", dans Le compagnon d'Oxford à la philosophie, Ted Hondereich, éd. Oxford & New York: Oxford University Press, 1995. ISBN 0198661320
  • Reese, William L. Dictionnaire de philosophie et religion: édition nouvelle et agrandie. Atlantic Highlands, NJ: Humanities Press, 1996. ISBN 0391038656

Liens externes

Tous les liens ont été récupérés le 5 septembre 2018.

  • Biographie de Max Black aux archives MacTutor History of Mathematics.
  • L'identité des indiscernables Stanford Encyclopedia of Philosophy.

Sources de philosophie générale

Voir la vidéo: Max Black 2 Broke Girls The best of Humor (Janvier 2021).

Pin
Send
Share
Send